Votre idée de logiciel est bonne. Vous avez fait vos recherches, validé le concept et vous êtes prêt à le construire. Mais attendez : êtes-vous vraiment prêt à consacrer tout votre budget au développement ? Pour de nombreux entrepreneurs, la réponse est non. C’est là que les MVP entrent en jeu.

Les produits minimum viables (MVP) sont des versions réduites de votre logiciel – juste l’essentiel – conçues pour vous aider à résoudre les problèmes, à mieux comprendre les besoins des clients et à valider davantage votre concept. Nous avons exploré ici les tenants et les aboutissants des MVP – pourquoi ils sont importants, comment en créer un et quels sont les principaux éléments à prendre en compte.

Qu’est-ce qu’un MVP ?

Un produit minimum viable (MVP), rendu populaire par l’auteur de Lean Startup, Eric Ries, est une première version de votre produit aux fonctionnalités réduites. L’objectif des MVP est d’apprendre à connaître vos clients – leurs besoins, leurs points de douleur et leur volonté d’acheter votre produit – avec le moins d’efforts (et de budget) possible.

Le degré de fonctionnalité des MVPs peut varier, mais l’objectif principal est de construire un produit qui possède suffisamment de fonctionnalités pour vous permettre de comprendre complètement le comportement des clients. Vous voudrez construire votre MVP avec toutes les fonctionnalités de base ainsi qu’une bonne conception et une bonne convivialité. Ensuite, vous observerez comment les clients interagissent avec le produit et utiliserez ces informations pour améliorer les itérations futures.

Les avantages des MVPs

Recevoir un retour d’information de meilleure qualité que celui que peut fournir un simple sondage. L’idée principale ici est que les gens ne font pas toujours ce qu’ils disent qu’ils vont faire. Observer directement comment les clients interagissent avec votre produit et, en fin de compte, s’ils l’achètent, est plus utile que de les croire sur parole.

Confirmez que votre produit est viable. Même si vous avez effectué de nombreuses recherches et analyses de marché, vous ne pouvez pas garantir que votre produit se vendra. Les MVPs sont le meilleur moyen de s’assurer que votre produit est viable.

Résolvez les problèmes imprévus. Il n’y a rien de pire que d’investir tout votre budget dans votre produit pour découvrir que vous avez inclus des fonctionnalités inutiles ou que votre conception UX doit être retravaillée. Les MVPs vous permettent d’identifier les points à améliorer avant de développer votre produit final.

Améliorez vos chances d’être financé. Les MVP ne sont pas toujours nécessaires pour convaincre les investisseurs de financer votre produit, mais ils peuvent y contribuer. En apportant cette couche supplémentaire de polissage et de preuve de viabilité, il est moins risqué de parier sur votre produit.

Comment construire un MVP ?

Réalisez une étude de marché. Il est fort probable que vous ayez déjà effectué vos recherches, analysé vos concurrents et réfléchi à la manière dont votre produit est meilleur et/ou différent des autres. Si ce n’est pas le cas, c’est le moment de le faire. Même si les MVP sont conçus pour atténuer les risques, ils coûtent de l’argent, et toute validation du concept qui peut être effectuée par le biais d’une étude de marché doit être réalisée avant de construire votre MVP.

Identifiez les fonctionnalités de base de votre produit. Bien sûr, votre produit aura de nombreuses fonctionnalités pratiques et une grande profondeur d’utilisation, mais pour les MVP, vous devez choisir les fonctionnalités essentielles. Peut-être que ce sont toutes les fonctionnalités, peut-être pas.

Déterminez quelles fonctionnalités automatisées peuvent être réalisées manuellement pendant le processus MVP. Votre MVP devra peut-être inclure toutes les fonctionnalités de votre produit final, mais il pourrait y avoir des possibilités d’exécuter les fonctions essentielles manuellement en coulisse tout en validant votre idée.

Définissez le flux d’utilisateurs. Avant de commencer à construire, vous devez comprendre parfaitement comment les utilisateurs se déplaceront dans votre logiciel, de l’ouverture du logiciel à l’achat. Établissez ce schéma avant de commencer la phase de développement.

Concevez une interface logicielle conviviale. Cette étape peut nécessiter l’aide d’un concepteur. Vous voudrez créer un MVP qui soit aussi soigné et convivial que le sera votre produit final. Cela vous permettra de vous faire une idée précise de la viabilité de votre produit.

Développez votre MVP. Que vous employiez des développeurs internes ou que vous externalisiez le développement de votre MVP, vous devez créer un logiciel dont le code est propre et qui offre une bonne expérience aux utilisateurs.

Erreurs à éviter lors de la création d’un MVP

Ne pas effectuer de recherches approfondies au préalable. Si vous ne couvrez pas toutes les bases lors de la phase de recherche initiale, vous risquez de ne pas bien comprendre vos clients et les besoins du marché.

Construire trop petit. Si votre produit est trop minimal, vous aurez du mal à inciter les utilisateurs à l’acheter. Cela pourrait indiquer à tort que votre idée de produit ne vaut pas la peine d’être approfondie, alors que votre MVP n’est tout simplement pas une bonne représentation de votre produit final.

Construire trop grand. Un MVP n’est pas destiné à être aussi robuste ou automatisé que votre produit final. Une construction trop importante consommera une plus grande partie de votre budget et pourrait aller à l’encontre de l’objectif d’un MVP. Trouvez le juste milieu entre le minimum et le viable.

Ignorer l’UX et le design. L’interface de votre produit est l’une des parties les plus importantes de votre MVP. Les clients doivent avoir l’impression d’acheter le produit final. Une interface médiocre pourrait dissuader les clients d’acheter le produit, laissant entendre à tort que votre idée de produit n’est pas viable.